Services hospitaliers

Fiches Services Anesthésie – Réanimation Médecine interne Cardiologie Néonatologie et Réa néonatale Centre de prise en charge de la douleur Néphrologie – Hémodialyse Centre de la mémoire Neurochirurgie Centre de transfusion sanguine Neurologie Chirurgie orthopédique et traumatologie Obstétrique grossesses pathologiques Chirurgie viscérale Obstétrique suites de naissance Endocrinologie Diabétologie Oncologie – Radiothérapie Equipe mobile en soins palliatifs Ophtalmologie(OPH) Gastro-entérologie Oto-Rhino-Laryngologie(ORL) Gynécologie Pédiatrie Hématologie Pédopsychiatrie Hôpital de jour polyvalent Pharmacie Imagerie médicale Pneumologie Laboratoire de biochimie et de toxicologie Psychiatrie Laboratoire de biologie médicale et d’anatomo-pathologie Rééducation fonctionnelle Médecine Isotopique Urgences – SAMU    Unité des brûlés

Plan et accès

Plan d’accès Pirae Avenue du Général de Gaulle Rond point au niveau de Aorai Tinihau Repère Le CHPF, telle la forme d’une pirogue, s’étend tout en longueur. Les deux extrémités sont signalées et appelées « Pae miti » et « Pae mou’a » ou « Côté mer » et « Côté montage ». Un code a été adopté. Selon la couleur on peut se situer plus facilement : bleu pour le côté mer, beige pour le centre/atrium/nef et vert pour le côté montagne. Dans le parking au sous-sol (niveau -1), les piliers sont peints en bleu pour indiquer le côté mer et en vert pour indiquer le côté montagne. *Il y a 5 niveaux au total, dont un sous-sol (-1, 0, 1, 2 ,3) Cliquez ici pour obtenir le plan par niveau du CHPF. Parking Cliquez ici pour obtenir le plan du parking au sous-sol (Niveau -1). Services Cliquez ici pour obtenir la répartition des différents services par étage.

Démarche qualité

Notre démarche qualité – gestion des risques, un objectif prioritaire pour le Centre Hospitalier de Polynésie française Au CHPF le patient est au cœur de nos préoccupations. Il doit être bien soigné, bien accueilli, bien informé et bien traité. Il doit être pris en charge de la meilleure manière qui soit. La qualité pour tous Pour cela, le centre hospitalier a défini un projet qualité gestion des risques (cliquez ici pour le consulter ) qui a pour finalité de garantir la sécurité et la qualité des prestations données à la population de Polynésie française ainsi qu’aux non ressortissants qu’elle accueille sur son sol. Cette politique permet de développer un environnement sécurisant et épanouissant pour l’ensemble du patient et du personnel. Au quotidien les équipes s’engagent à mettre en œuvre leur savoir-faire au service du patient et développent des démarches qualité sur différentes thématiques de soins, comme la prise en charge de la douleur, la prévention des infections nosocomiales, le circuit du médicament… Quelques thématiques clés au CHPF : Identité du patient : le bon soin au bon patient Sécurisation du circuit du médicament : de la prescription à l’administration Sécurité des soins : déclarer, analyser, s’améliorer Droits des patients : promouvoir vos droits et vous…

Projet d’établissement

Validé en août 2017, le projet d’établissement 2017-2022 du Centre Hospitalier de Polynésie française donne le cap, trace la feuille de route pour les cinq années à venir. Il pose également les bases d’un mouvement de transformation de notre établissement dont l’horizon temporel se situe au-delà du cadre règlementaire de la planification sanitaire. Notre établissement, comme tout hôpital moderne, doit faire face à plusieurs défis : mutation épidémiologique (vieillissement, augmentation des maladies chroniques…), contexte économique, aux problèmes de financement de la santé, fragilisation de l’offre de ville (paramédicale et médicale), besoins et attentes nouveaux de la population… Dans ce paysage de santé en pleine transformation, l’intelligence de notre stratégie doit être celle de la prise de conscience, de l’adaptation, de l’anticipation, de l’ouverture. Dans les années qui viennent, le CHPF a trois devoirs : contribuer à assurer à chaque patient qui vient à nous un parcours de santé lisible, accessible (missions de service public) et sécurisé, améliorer la qualité et l’efficience de notre offre de soins, conduire notre action en lien étroit avec les acteurs professionnels externes au plus près de la réalité des besoins du territoire. Vous pouvez consulter ce projet d’établissement en cliquant ici.

Instances

L’organisation juridique Le Centre Hospitalier de la Polynésie française est un Établissement Public Administratif (EPA). Régi par un statut datant de 1988, il est dirigé conjointement par un conseil d’administration et un directeur : Le conseil d’administration (CA) est composé de 13 membres et est présidé par le ministre de la santé. Il définit la politique générale de l’établissement qui est ensuite mise en œuvre par le directeur. Le directeur est nommé par le gouvernement. C’est le représentant légal de l’établissement dont il assure la gestion et la conduite générale. Il a autorité sur l’ensemble du personnel. Il ordonne les dépenses et les recettes. Il est responsable du bon fonctionnement de tous les services. Il est assisté par une équipe de direction composée comme suit : secrétaire général, directeur des ressources humaines et des affaires médicales, directrice des moyens généraux, directeur des affaires financières et gestion de la clientèle, directeur du système d’information et de l’organisation, directrice des soins, et directrice des affaires juridiques et droits des patients. La Commission médicale d’établissement (CME) La Commission médicale d’établissement (CME) est composée des chefs de service, de représentants du personnel médical élus pour deux ans, d’un représentant des internes et d’un représentant des…

Historique

Introduction Situé à Pirae, le CHPF est un hôpital de dernière génération doté d’un plateau technique lourd (SAMU et accueil des urgences, 11 salles de bloc, réanimation lourde, plateau d’imagerie comprenant scanner, IRM et scintigraphie…). Il assure une offre de soins de haute technicité en chirurgie, médecine, obstétrique et psychiatrie. Historique du centre hospitalier Le système de santé en Polynésie française est fondé historiquement par des médecins de marine en service colonial. 1848 voit ainsi l’édification d’une infirmerie militaire, qui devient en 1884 le premier hôpital à Papeete, l’hôpital général de Vaiami. C’est l’un des plus anciens bâtiments en dur de la capitale. 24 avril 1970 C’est l’ouverture de l’hôpital Mamao. Une quinzaine d’ambulances appartenant à diverses structures de santé (clinique Cardella, hôpital de Taravao, hôpital Jean Prince…) est réquisitionnée pour assurer le transfert des patients hospitalisés à l’hôpital général de Vaiami. 1980 L’hôpital Vaiami devient hôpital psychiatrique jusqu’en 2003, date à laquelle l’activité est transférée dans le nouveau département psychiatrique du Taaone. Les vieux bâtiments abritent aujourd’hui des services administratifs. 1984 L’hôpital est doté de son premier conseil consultatif. Il n’a toujours pas d’autonomie juridique et est un simple service de la Direction de la santé. Une délibération de…